The Framework Convention Alliance for Tobacco Control

La Convention Cadre pour la Lutte Antitabac de l’OMS, le premier traité international de santé au monde, entre en vigueur le 27 février 2005.

L’Alliance Contre le Tabac félicite la France d’avoir ratifié ce traité pour lutter contre la première cause de mortalité évitable : le tabac 
 
Le traité, signé par 168 pays, devient applicable le 27 février aux 2,3 milliards d’habitants des 57 pays qui l’ont ratifié, dont la France. La CCLAT représente un outil nécessaire pour la mise en œuvre d’une législation efficace pour le contrôle du tabac et pour atténuer les méfaits d’une puissante industrie du tabac à l’origine de la pire épidémie de l’histoire de l’humanité : 5 millions de décès chaque année dans le monde dont 66000 fumeurs français auxquels il faut ajouter 3000 non-fumeurs victimes de tabagisme passif.

Ce traité comprend de nombreuses mesures dont l’interdiction totale de toute forme de publicité directe et indirecte pour le tabac et les avertissements sanitaires recouvrant au moins 30% des surfaces principales des paquets de cigarettes, mesures déjà en place en France et qui trouvent ici la confirmation internationale de leur utilité. Ce traité fournit aussi aux pays des indications claires concernant la taxation, la réglementation des produits du tabac et les mesures pour combattre la contrebande de cigarettes. Il comporte l’obligation de protéger les non-fumeurs et la situation française est en ce domaine des plus mauvaises malgré la loi Evin publiée il y a 14 ans, non seulement mal appliquée mais aujourd’hui dépassée.

En tant que citoyens français, nous sommes heureux et fiers que notre pays ait été le premier dans l’Union européenne, à ratifier ce traité important, le premier concernant la santé publique. Nous sommes prêts à travailler avec notre gouvernement pour l’appliquer pleinement.

La CCLAT devenant une loi internationale est un événement historique. Ce traité s’impose légalement et crée un précédent mondial pour une coopération dans le domaine de la santé en général et contre le tabac en particulier.

Une politique de lutte contre le tabac fondée sur la dynamique du Plan cancer et des recommandations internationales accompagnées de mesures réglementaires et fiscales a permis d’obtenir des résultats très encourageants depuis 2003. Le pourcentage de fumeurs a chuté de 34,5%[2] en 1999 à 27,8%[3] en octobre 2004 chez les 15 ans et plus. Une baisse de 25% du volume de ventes de cigarettes est encore observée sur les 9 premiers mois de l’année 2004. Il faut cependant rester vigilant car l’évolution du tabagisme chez les femmes et chez les jeunes fait craindre en France une catastrophe sanitaire en terme de mortalité par cancer du poumon.

La France doit donc renforcer les mesures de contrôle du tabac, reprendre une pression sur les prix du tabac et surtout protéger complètement les non-fumeurs de la fumée des autres.

Nous félicitons les gouvernements - dont celui de la France - qui ont ratifié la CCLAT, démontrant ainsi leur engagement envers la santépublique.

Alliance Française Contre le Tabac

Pr Gérard Dubois
Président

Pr Bertrand Dautzenberg
Vice-président

Pr Albert Hirsch
Vice-président

M. Gérard Audureau
Secrétaire Général

Contacts :
Pr Gérard Dubois,
Président de l’Alliance contre le tabac
Mobile : 06 86 46 93 79

Yana Dimitrova
Coordonnatrice
Tél. : 01 43 37 91 51

[1] L’Alliance contre le tabac réunit plus de trente associations concernées par la lutte contre le tabac.

[2] Baromètre Santé 2000 – INPES

[3] Sondage Alliance Contre le Tabac- TNS Sofres, octobre 2004

 

Share This